Black Manner : La marque Afro streetwear engagée

Black Manner : La marque Afro streetwear engagée

Black Manner : La marque Afro streetwear engagée

Black Manner : La marque Afro streetwear engagée


Créée en 2018 par un jeune camerounais résidant à Montréal, la marque Afro streetwear, “Black Manner” est une marque qui se veut engagée et protectrice de la cause noire. Découvrez l’histoire de sa création et de ses objectifs.

D’où part l’idée de la création de la marque « Black Manner » ?

L’idée de la création de la marque Black Manner part d’une passion.     Je suis arrivé dans la ville de Montréal en 2015, pour faire des études universitaires en communication. 


Dès mon arrivée dans cette magnifique ville de Montréal, j’ai été attiré par l’univers de la mode, en particulier le monde du Streetwear. 

Je me suis donc « familiarisé » avec des marques internationales présentes sur le territoire, mais éventuellement locales. 

Black Manner : La marque Afro streetwear engagée

Quand je dis « familiarisé », c’est le fait de pouvoir aller dans les magasins de vêtements afin de toucher les produits, acheter et d’analyser les tendances. 

Entrer dans une boutique de mode suscite en moi un sentiment de plaisir, et ça me détend énormément. C’est comme emmener un enfant dans un parc d’attraction. 

Au début, je n’avais pas cette idée de vouloir mettre en place ma propre marque de vêtements, mais en observant autour de moi, j’ai vu qu’il y avait beaucoup de jeunes entrepreneurs autour de moi, et je voulais aussi me lancer un nouveau défi. À vrai dire, je ne voulais pas être comme les autres et juste faire mes études, mais je voulais aussi marquer de mon empreinte, la société. J’ai donc décidé, après de nombreuses années de réflexion, de lancer ma marque de vêtements. L’aventure a officiellement commencé le 1er juin 2018, à la fin de mon diplôme universitaire. C’est vraiment une passion pour moi, et je veux montrer et partager ma vision à tout le monde.

Que symbolise le nom « Black Manner » ?

« Black Manner » pour moi, c’est vraiment un nom de marque profond. 

La marque a pour mission principale de valoriser la communauté afro, plus particulièrement la jeunesse afro. 

Ce que je veux, c’est montrer aux yeux du monde, à quel point la jeunesse afro est dotée de talent, et que l’on peut retrouver des jeunes déterminés qui veulent et peuvent changer le monde. 

Avec ma marque éventuellement, je veux vraiment unir la communauté noire. La majorité des gens avec qui je travaille (photographes, bloggeurs, influenceurs, mannequins…) sont issus de la communauté noire. Je ne le fais pas dans le but d’exclure les autres communautés, mais vraiment dans l’optique de valoriser « l’excellence noire ».  

C’est donc vraiment ça la symbolisation du nom « BLACK MANNER ».

Le 19 mars 2021, vous avez reçu une lettre de félicitations de l’Assemblée Nationale du Québec vous félicitant pour votre nomination au Gala Dynastie, mais également pour votre implication dans la lutte contre les inégalités raciales. Pouvez-vous nous en dire plus ?

En effet, et laissez-moi vous dire que j’ai été vraiment surpris. 

Cela fait à peine 3 ans que j’ai ma marque de vêtements, et le fait déjà de recevoir ce genre de soutien, c’est vraiment extraordinaire. 

Ceci prouve que le projet est vraiment solide, qu’il plaît aux gens, et qu’il faut vraiment persévérer pour faire vraiment quelque chose de grand. 

Le groupe « Gala Dynastie » a organisé un Gala virtuel, en raison de certaines mesures sanitaires causées par la Covid. Le Gala avait pour but de mettre en lumière les acteurs noirs dans la société québécoise. Comme tout gala, on a des nominés dans différentes catégories, et la marque de vêtements Black Manner a été nominée dans la catégorie « ENTREPRISE ENGAGÉE DE L’ANNÉE ». 

Nous avons donc par la suite reçu un courriel d’invitation, avec quelques questions sur notre marque, ce qui veut dire que l’entreprise nous suivait déjà depuis un certain moment. 

On a répondu aux questions afin de pouvoir avoir notre affiche de nomination. 

Malheureusement nous n’avons pas gagné, mais pour nous c’est déjà une grande victoire !

Je pensais que tout devait s’arrêter là, mais le 19 mars 2021, nous avons reçu une lettre de félicitations de l’Assemblée Nationale du Québec. Elle nous félicitait non seulement pour notre nomination au Gala, mais aussi notre implication dans la lutte contre les inégalités raciales. Je dois avouer que c’était vraiment une très belle récompense, et c’est ce genre de choses qui font en sorte que nous voulons nous battre pour réaliser notre rêve, et continuer d’aller de l’avant. Il est vrai que malgré notre mission principale, qui est la mise en valeur de la communauté noire, nous voudrions aussi souvent leur apporter notre soutien sur certains aspects discriminatoires, comme par exemple le racisme, des inégalités sociétales… 

Quels sont les produits/articles phares de la marque et quels sont les prix ?

Nous, dans un premier temps, on va vraiment plus se concentrer sur le message évoqué par nos produits.  On veut vraiment susciter de l’émotion et mettre en vente des produits avec des designs attractifs qui vont encourager, valoriser et motiver la jeunesse afro.  

Nous mettons en vente des t-shirts, chemises, sweat-shirts, joggings et des accessoires divers. 

Après nous pouvons vraiment sortir de l’ordinaire, comme par exemple avec notre veste « ANTIRACISM PROTECTION », qui a vraiment plu au public. 

Nos prix sont plutôt abordables, et peuvent varier de 35 $ (15.000 FCFA) à 180 $ (80.000 FCFA). Nous n’avons jamais eu de plaintes de nos clients par rapport à nos tarifs, surtout qu’on a un bon rapport qualité/prix. 

Peut-on trouver les produits Black Manner partout dans le monde ? 

Actuellement, notre marque est basée dans la ville de Montréal au Canada. Nous livrons partout dans le monde et disposons d’un site web actif (www.blackmanner.com).

Nous organisons aussi souvent des « POP UP SHOP » au Cameroun et essayons d’y laisser du stock, car on rencontre une forte demande au Cameroun.

Des projets ou des collaborations en vue ?

Black Manner veut se positionner comme l’une des marques influentes qui représente la communauté afro. Avec la crise sanitaire, on a dû ajuster certains projets. Normalement, nous serons au Cameroun pour le mois de juillet afin d’organiser un petit évènement à la suite de la sortie de nos nouveaux produits. 

Le fondateur étant originaire du Cameroun, il souhaite dans les années à venir installer sa marque dans son pays d’origine, sans oublier les grandes villes africaines et internationales.


Partager cet Article



Commentaires

Du même auteur

Découvrez la Maison JJSAND de Sandrine Mvoudjo

Découvrez la Maison JJSAND de Sandrine Mvoudjo


Nous sommes allés à la rencontre de Sandrine MVOUDJO, nouvellement madame SAMA AYISSI, jeune femme passionnée par la vie et plus particulièrement l’art et la mode. Lors de son séjour au Cameroun, son pays natal, elle en a profité pour présenter au public de Yaoundé, sa marque « LA MAISON JJSAND », lors d’une vente privée. Invité à as…


Lire la suite
Rencontre avec Krys Eboule de la marque E.King

Rencontre avec Krys Eboule de la marque E.King


Le milieu de la mode camerounaise ne cesse d’évoluer. Et même s’il n’a pas encore atteint celui de ses confrères africains, il n’en demeure pas moins qu’il fait chaque jour un pas pour s’en rapprocher. Avec de jeunes stylistes qui ont l’engouement, la passion et l’amour pour cet univers, il est certain que les beaux jours de la mode…


Lire la suite
Votre publicité ici

Tags

Dernières publications

Votre publicité ici


  • RT @ckomentmagazine: Le journaliste Éric Christian Nya compte porter plainte les prochains jours devant les juridictions françaises. Il n…
  • RT @vdigitalspace: Ce 14 août, @chedjoukm vous apprendra à mieux anticiper les bad buzzs sur les réseaux sociaux pour préserver votre e-rép…
  • RT @ckomentmagazine: La coproductrice du film camerounais #SavingMbango a dit oui ! Julia Gham a épousé ce week-end du côté du Ghana 🇬🇭 l’…
  • RT @ckomentmagazine: Emilia Mvemba est la nouvelle ambassadrice de la marque TANGUI du groupe @SABC_Brasseries t.co/kqZzPWOJr7
  • RT @ckomentmagazine: BEAUTÉ Pour accompagner la magie de sa nouvelle gamme de produits cosmétiques, la marque SOLEZA s’entoure de belles é…
  • RT @ckomentmagazine: Après 24 ans, l’acteur ghanéen Van Vicker obtient son premier diplôme de l’enseignement supérieur. N’ayant pas pu s’…
  • RT @ckomentmagazine: MODE Le Forum des Métiers de la Mode et du Design, aussi appelé Semaine de la Mode se tiendra du 15-20Nov 2021 à Ydé…
  • RT @ckomentmagazine: Présentation de l’état des lieux de la Réforme des Finances par la Direction general du Budget. #COSADER #OSC #Camer…
  • RT @ckomentmagazine: #LiveTweets Atelier de Sensibilisation des OSC et des chefs traditionnels sur les finances locales et le développemen…
  • RT @ckomentmagazine: Quelle est votre chanson préférée de @OfficialMissKDK chers peeps ? t.co/K4IZTQLtNC
  • RT @ckomentmagazine: Appréciez le sourire de la magnifique @Ivana_Ononino 🇨🇲😍 t.co/P5mHRqgahT
  • RT @ckomentmagazine: Eudoxie YAO et son Grand P ! t.co/PozPWaNrZn
  • BEAUTÉ Pour accompagner la magie de sa nouvelle gamme de produits cosmétiques, la marque SOLEZA s’entoure de belle… t.co/27cnWSZm5s
  • RT @ckomentmagazine: #Olympics #JO2021 La délégation camerounaise🇨🇲 à la cérémonie d’ouverture des jeux olympiques #Tokyo2020 📸 @Charle…
  • RT @ckomentmagazine: SOCIÉTÉ Début ce jour des ateliers sur le plaidoyer pour la prise en compte optimale de la dimension genre dans les…
  • RT @ckomentmagazine: Le film « Enterrés » de la réalisatrice camerounaise @FrancoiseEllong en compétition à la Silicon Valley African Film…
  • RT @La_Chaumette_CM: Rejoignez-nous à partir de 14h ce jour pour une causerie éducative axée principalement sur l’accompagnement de l’enfan…
  • RT @Loic_Abondo: Ils seront tous là pour vous apporter leurs expertises dans leurs différents domaines de compétences. @MrAfropolitan, @D…
  • RT @Loic_Abondo: Des RP à la communication digitale en passant par la création de contenus sur les différentes plateformes digitales, vous…
  • RT @Loic_Abondo: Trois jours d’ateliers intensifs ; des intervenants triés sur le volet et surtout des thématiques à la hauteur des enjeux…

Copyright © 2021 Ckoment.com. All rights reserved.