Une belle saison de fleurs de Christian Sabba Wilson : le cri de la révolte d’une génération

Une belle saison de fleurs de Christian Sabba Wilson : le cri de la révolte d’une génération

Une belle saison de fleurs de Christian Sabba Wilson : le cri de la révolte d’une génération

Une belle saison de fleurs de Christian Sabba Wilson : le cri de la révolte d’une génération


Personne n’est épargné dans ce livre. Il est loin d’être manichéen, il n’y a pas de bons noirs d’un côté, ni de méchants blancs de l’autre. C’est ce qui fait son caractère euristique et pédagogique.

Les uns contre les autres


Comme on peut en douter, dans le livre, nous baignons dans une situation héritée des années d’esclavage, de brimades et de prévarication ; une situation dont les mécanismes bénéficient exclusivement à certains, les fils et petits-fils et arrières petits-fils des anciens esclavagistes, des exploitants des plantations coloniales de la canne à sucre et de la banane.  Des gens qui remplis de morgue et de préjugés pour leur compatriotes noirs, monopolisent et contrôlent le pouvoir économique et politique, sous de formes diverses et variées, dans cette partie du territoire français.

On est parfois obligé de le rappeler : les Antilles sont la France et les Antilles sont la France.

Toutefois, il ne suffit pas de le dire et de le clamer sur tous les toits. La réalité peut nous amener à nous dédire ou à nous interroger. Bien souvent, il est difficile de se croire en France quand on vit aux Antilles. Les brutalités policières y sont courantes, les dénis de droits, les tracasseries administratives, le deux poids deux mesures est partout au point de susciter de la méfiance envers la métropole.  Il n’y a qu’à voir le problème de Chlordécone et l empoissonnements eaux et des terres… dans un territoire qui est tourné, pour l’essentiel de son développement, vers la pêche, l’agriculture et le tourisme.

Quant à la justice, les Antillais savent combien elle sait être brutalement expéditive pour les uns, les noirs et les pauvres, puis, et par contre, tatillonne et précautionneuse pour les blancs. Dans le livre un des fils de De Dyel, pourtant convaincu de viols est laissé en liberté.

Mais ce livre est aussi plein d’espérance : il sait chanter les vertus de l’Amour

On peut affirmer qu’« Une belle saison de fleurs » est une œuvre, somme toute, salvatrice et fondatrice d’un nouvel ordre. Tout au long des pages, nous croisons une société métissée : madame Violette de Dyel, la grande ordonnatrice, n’est-elle pas, elle-même, un symbole de ces mélanges : l’ancienne Miss d’Argentine est une espagnole de souche indienne. Les vrais héros refusent les fantasmes de la pureté des races et se fondent volontiers dans le moule de la vie, aimant qui ils veulent, refusant les dogmes racistes et antédiluviens de la domination des uns sur les autres. 

Au total, malgré les viols et les pleurs, la misère endémique des petits fils d’esclaves qui côtoient et subissent l’arrogance de leur compatriote blanc, ce livre est aussi une belle ode à la force des sentiments et de l’amour. C’est ce qui le rend beau. Et si l’amour sauvait le monde ! C’est le message des générations nouvelles, celles de la paix et de la tolérance.


Partager cet Article



Commentaires

Du même auteur

L'entrepreneuriat féminin : véritable fer de lance d'une économie moderne

L'entrepreneuriat féminin : véritable fer de lance d'une économie moderne


Depuis quelques décennies, la gente féminine semble s’être réveillée d’un profond sommeil économique qui avait duré des millénaires. En effet, avant cette époque, les hommes possédaient le monopole des affaires ou l’investissement. Aujourd’hui plus que jamais, nous constatons que de plus en pl…


Lire la suite
Orange Pulse : Le Pulse Meet-Up Tour est lancé !

Orange Pulse : Le Pulse Meet-Up Tour est lancé !


Orange Cameroun en pensant Orange Pulse définissait une ambition d’opportunités pour les jeunes. L’idée, mettre en place un programme, une plateforme dédiée dans le but d’améliorer le quotidien des jeunes en leur offrant des solutions pratiques dans divers domaines et des possibilités de développement personnel et professionne…


Lire la suite
Votre publicité ici

Tags

Dernières publications

Votre publicité ici


  • @IFCameroun célèbre Manu DIBANGO ! Le groupe Macase rendra hommage à l’icône en reprenant ses titres phares ce jou… t.co/7CcNSE5cGg
  • RT @Douala_CKoment: EVENT L’association AFRILEAD organise ce samedi 19 Juin 2021 à Yaoundé, un atelier sur le leadership sous le thème “Am…
  • EVENT L’association AFRILEAD organise ce samedi 19 Juin 2021 à Yaoundé, un atelier sur le leadership sous le thème… t.co/PWU9tDrkkX
  • RT @ckomentmagazine: L’artiste @LydolOfficiel prestera ce samedi 19 Juin au #Mali 🇲🇱 du côté de Segou pour un spectacle intitulé “NOS MOTS…
  • RT @ckomentmagazine: EVENT L’association AFRILEAD organise ce samedi 19 Juin 2021 à Yaoundé, un atelier sur le leadership sous le thème “A…
  • BUSINESS @OrangeCare_CMR lance « Le Pulse Meet-Up Tour » ! L’université de Yaoundé 2 SOA a accueillie la première… t.co/6DIdNsP4oP
  • [MODE] Nathalie KOUAM est une jeune camerounaise à la tête de marque #JABARI, une gamme de montres afro chic qui t… t.co/FdBm637sw6
  • Dans un communiqué récemment publié par l’administration de la Société des plantations du haut Penja, la structure… t.co/2WZ2wBnXkL
  • Culture | Musique Coco Argentée signe son grand retour sur le marché discographique avec son quatrième album inti… t.co/Km1DeKT92r
  • [Business/ Portrait] Vanessa Tabeth est devenue en seulement quelques mois une des pâtissières les plus en vue de… t.co/3LJauZqzWx
  • RT @ckomentmagazine: #NEW Coco Argentée nous donne un avant-goût des sonorités de son tout nouvel album intitulé “ASCENSION”. Sorti il y’…
  • The latest issue of C’KOMENT MAGAZINE is out ! Intrusion cette semaine dans l’univers de 4 jeunes rappeurs :… t.co/5M3uBnZ1VX
  • RT @ckomentmagazine: Miss Univers Cameroon, Angèle Kossinda a offert ce magnifique foulard en Toghu et Ndop à Amandine Petit, Miss France 2…
  • RT @ckomentmagazine: Cérémonie de dévoilement des meilleures œuvres des concours artistiques nationaux de l’hymne et de la mascotte officie…
  • RT @ckomentmagazine: Miss Univers 2021, Andrea Meza ! t.co/Sp20ZtWBFX
  • RT @ckomentmagazine: La #MissUniverse 2020 est Andrea Meza du Mexique 🇲🇽 t.co/0FkRy0qbOx
  • RT @ckomentmagazine: Trois hymnes étaient en compétition hier au Palais des Sports de Yaoundé. Troisième et dernière proposition du collec…
  • RT @ckomentmagazine: Voici le costume nationale de Miss Universe Cameroun, la sublime Angèle Kossinda. Un mot ? t.co/drnVj8iuBB
  • À la découverte de la marque E.KING. Fondée par Krys Eboule aka Krys_Eb, la marque de vêtements vielle de quatre a… t.co/KPBtNfz0H3
  • Nous poursuivons notre série d’interviews consacrées aux jeunes acteurs de la mode et de la beauté au Cameroun ; Fo… t.co/sCGT85tict

Copyright © 2021 Ckoment.com. All rights reserved.