Une belle saison de fleurs de Christian Sabba Wilson : le cri de la révolte d’une génération

Une belle saison de fleurs de Christian Sabba Wilson : le cri de la révolte d’une génération

Une belle saison de fleurs de Christian Sabba Wilson : le cri de la révolte d’une génération

Une belle saison de fleurs de Christian Sabba Wilson : le cri de la révolte d’une génération


Personne n’est épargné dans ce livre. Il est loin d’être manichéen, il n’y a pas de bons noirs d’un côté, ni de méchants blancs de l’autre. C’est ce qui fait son caractère euristique et pédagogique.

Les uns contre les autres


Comme on peut en douter, dans le livre, nous baignons dans une situation héritée des années d’esclavage, de brimades et de prévarication ; une situation dont les mécanismes bénéficient exclusivement à certains, les fils et petits-fils et arrières petits-fils des anciens esclavagistes, des exploitants des plantations coloniales de la canne à sucre et de la banane.  Des gens qui remplis de morgue et de préjugés pour leur compatriotes noirs, monopolisent et contrôlent le pouvoir économique et politique, sous de formes diverses et variées, dans cette partie du territoire français.

On est parfois obligé de le rappeler : les Antilles sont la France et les Antilles sont la France.

Toutefois, il ne suffit pas de le dire et de le clamer sur tous les toits. La réalité peut nous amener à nous dédire ou à nous interroger. Bien souvent, il est difficile de se croire en France quand on vit aux Antilles. Les brutalités policières y sont courantes, les dénis de droits, les tracasseries administratives, le deux poids deux mesures est partout au point de susciter de la méfiance envers la métropole.  Il n’y a qu’à voir le problème de Chlordécone et l empoissonnements eaux et des terres… dans un territoire qui est tourné, pour l’essentiel de son développement, vers la pêche, l’agriculture et le tourisme.

Quant à la justice, les Antillais savent combien elle sait être brutalement expéditive pour les uns, les noirs et les pauvres, puis, et par contre, tatillonne et précautionneuse pour les blancs. Dans le livre un des fils de De Dyel, pourtant convaincu de viols est laissé en liberté.

Mais ce livre est aussi plein d’espérance : il sait chanter les vertus de l’Amour

On peut affirmer qu’« Une belle saison de fleurs » est une œuvre, somme toute, salvatrice et fondatrice d’un nouvel ordre. Tout au long des pages, nous croisons une société métissée : madame Violette de Dyel, la grande ordonnatrice, n’est-elle pas, elle-même, un symbole de ces mélanges : l’ancienne Miss d’Argentine est une espagnole de souche indienne. Les vrais héros refusent les fantasmes de la pureté des races et se fondent volontiers dans le moule de la vie, aimant qui ils veulent, refusant les dogmes racistes et antédiluviens de la domination des uns sur les autres. 

Au total, malgré les viols et les pleurs, la misère endémique des petits fils d’esclaves qui côtoient et subissent l’arrogance de leur compatriote blanc, ce livre est aussi une belle ode à la force des sentiments et de l’amour. C’est ce qui le rend beau. Et si l’amour sauvait le monde ! C’est le message des générations nouvelles, celles de la paix et de la tolérance.


Partager cet Article



Commentaires

Du même auteur

Infinity Douala, le séminaire de transformation personnelle et professionnelle par les DJOUMS

Infinity Douala, le séminaire de transformation personnelle et professionnelle par les DJOUMS


Un jour, 05 femmes, sœurs et mère, ont décidé de mettre leurs énergies singulières au service de la transformation et de la motivation des personnes. Cette mission se manifeste sous la forme d’un grand tour du continent africain avec un premier stop dans leur pays natal, le Cameroun, précisémen…


Lire la suite
A la rencontre du Collectif pour le Renouveau Africain (CORA), le collectif panafricain qui entend restaurer la liberté intellectuelle de l'Afrique

A la rencontre du Collectif pour le Renouveau Africain (CORA), le collectif panafricain qui entend restaurer la liberté intellectuelle de l'Afrique


Dakar, 12 avril 2021 - Aujourd'hui, un collectif intellectuel panafricain, composé de plus de 100 écrivains, chercheurs en sciences sociales et naturelles, historiens, médecins et artistes du continent et de sa diaspora, lance le Collectif …


Lire la suite
Votre publicité ici

Tags

Dernières publications

Votre publicité ici


  • “ÇA PAPOTE" - Numéro 001 Le 9 a encore frappé ! Votre hebdomadaire People/Buzz/Exclus produit par C’KOMENT est… t.co/CDC5E8do9Q
  • RT @ckomentmagazine: Quelle célèbre chanson de Yannick Noah vous inspire cette photo ? t.co/kmxNq489cl
  • RT @ckomentmagazine: Si l’on vous offrait une journée avec l’une des Kardashian, laquelle choisiriez-vous ? t.co/CFyOFy3vny
  • RT @ckomentmagazine: Le lion indomptable Jacques Zoua vous souhaite un excellent week-end ! #people #Cameroun t.co/41JTBQN2wY
  • RT @ckomentmagazine: Petite devinette : Qui suis-je ? 😉 t.co/bSKjl9P7cV
  • RT @ckomentmagazine: Dans ce numéro 00 de notre nouveau bébé “Ça Papote”, découvrez l’identité de celle qui a attiré tous les regards à la…
  • RT @Douala_CKoment: EXCLUSIF !!!!! C’KOMENT a le plaisir de vous présenter l’édition 00 de son magazine People et Buzz « Ça Papote ». Vous…
  • RT @ckomentmagazine: EXCLUSIF !!!!! C’KOMENT a le plaisir de vous présenter l’édition 00 de son magazine People et Buzz « Ça Papote ». Vou…
  • EXCLUSIF !!!!! C’KOMENT a le plaisir de vous présenter l’édition 00 de son magazine People et Buzz « Ça Papote ».… t.co/lqvT1BBknK
  • RT @LaSublimeuse: Petite surprise pour vous. Cc @ckomentmagazine
  • RT @Loic_Abondo: @ckomentmagazine vous prépare une surpriiiiiiiise !
  • RT @ckomentmagazine: Nous avons une surprise pour vous... Restez scotché !
  • RT @ckomentmagazine: [SOCIÉTÉ] Le @Cor_Afrika commémorera son lancement par une série de six débats, du 12 au 17 avril, identifiant le rôl…
  • RT @ckomentmagazine: [MUSIQUE] À l’occasion de la sortie de son tout premier EP intitulé “IKIGAÏ”, nous sommes allés à la rencontre de @ki…
  • RT @ckomentmagazine: Arrivée de monsieur le maire de Yaoundé 6, M. Yoki ONANA #biscuitdemerwedding t.co/upeW6rOdAC
  • RT @ckomentmagazine: #IATALKS Retrouvez les Inspir’Talks en live sur la page Facebook de @InspireAfrika #SELONELLE t.co/8Og1uH…
  • RT @ckomentmagazine: [PEOPLE] Entrée de Coco Émilia au Golf Club de Yaoundé. #biscuitdemerwedding t.co/EpbCmchH4z
  • RT @ckomentmagazine: Clap de fin pour ce premier panel des #IATALKS sur l’équité homme-femme et comment atteindre la parité. Un panel cons…
  • RT @InspireAfrika: Vous pourrez réagir sur Twitter et Instagram vous en suivant les Hastags #IAtalks et #SelonElle t.co/6h7Irb4s2p
  • RT @InspireAfrika: Est-ce que vous avez le programme de la journée ? #InspireAfrika #IAtalks #SelonElle t.co/6JLzSZPyEe

Copyright © 2021 Ckoment.com. All rights reserved.