Retour sur le discours du Président de la République du Cameroun à l'occasion de la 53e Edition de la fête de la jeunesse

Retour sur le discours du Président de la République du Cameroun à l'occasion de la 53e Edition de la fête de la jeunesse

Retour sur le discours du Président de la République du Cameroun à l'occasion de la 53e Edition de la fête de la jeunesse

Retour sur le discours du Président de la République du Cameroun à l'occasion de la 53e Edition de la fête de la jeunesse


Comme de tradition, le Président de la République du Cameroun S.E Paul Biya, s’est adressé à la jeunesse camerounaise ce dimanche 10 février 2019. Pour la 53ème fête nationale de la jeunesse, nous avons voulu revenir sur ce discours en évoquant les points forts de celui-ci mais aussi en relevant quelques aspects que les jeunes attendaient mais qui n’ont pas été évoqués dans celui-ci. Analyse.

"Le Cameroun de demain se fera avec vous" ; voilà l'une des phrases marquantes du discours du président de la République du Cameroun son excellence Paul Biya,  à l'occasion de la 53ème édition de la fête nationale de la jeunesse placée sous le thème général: « jeunesse,  grandes opportunités et participation à la construction d'un Cameroun en paix,  stable et émergent ». En effet,  lors de son traditionnel discours à la jeunesse le 10 février 2019 à 20h00,  le Président n'a pas manqué de soulever certains points qui touchent principalement sa jeunesse. Aussi a t'il attiré l'attention sur les nombreux maux qui minent la société et la jeunesse en particulier, comme la consommation abusive d'alcool, la consommation des stupéfiants, la délinquance et le chômage. Il entend également lutter contre ces fléaux dont les conséquences seraient néfastes pour l'émergence du pays. Pour ce qui est des attentes des jeunes camerounais, le discours présidentiel a tenu à répondre à plusieurs questions que se posent les jeunes notamment sur le chômage,  l'Economie du pays,  la sécurité ; et aussi à redonner espoir pour d'autres.  En bref, tel un père à ses enfants le Président a surtout voulu donner des conseils à ces jeunes qui s’exposent à de nombreux maux qui pourraient les freiner dans leur développement personnel.

On constate néanmoins une subtile esquive sur les problèmes de sécurité, notamment la situation de crise qui sévit dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. Là où de nombreux jeunes attendaient une réponse et des solutions claires de la part du gouvernement, et du Président en particulier, il est évident que les attentes n’ont pas été respectées. En effet, cette édition de la fête de la jeunesse se déroule dans un contexte particulier, où plusieurs jeunes sont victimes de l’insécurité dans ces deux parties du pays. Cette esquive d’un sujet aussi important a fait en sorte que certains taxent ce discours de vide, d’évasif. Certains ont mêmes considéré que le Président a manqué d’être aussi convaincant qu’à son habitude. Toutefois,  il est à noter que les propos du Président s'adressaient à tous les jeunes du Cameroun et de la diaspora. Le chef de L'Etat, conscient des risques encourus, a exhorté les jeunes à modérer leurs propos sur les médias sociaux qui enfreignent pour la plupart du temps les principes démocratiques et sociales.  Il invite la jeunesse à s'éloigner de la politique des réseaux sociaux et à s'impliquer davantage à la vraie politique,  en votant,  en s'inscrivant sur les listes électorales en se présentant si  possible aux élections municipales, et législative. En gros, il encourage les jeunes à se lancer dans la vraie politique, car ceci ne peut qu'être bénéfique pour les enjeux de la République.


À son tour aussi,  le Président attend beaucoup de sa population jeune, il l'invite donc à se battre pour son économie afin que cette dernière soit moins dépendante des autres Nations,  c'est d'ailleurs dans le soucis d'avoir des jeunes camerounais compétents que Paul Biya prévoit de créer à Yaoundé L'Institut nationale de formation des formateurs,  afin que les jeunes contribuent à la recherche des solutions sociales,  qu'ils luttent contre l'immigration clandestine qui cause beaucoup de pertes au pays. Une fois de plus,  le chef de l'Etat a mis l'accent sur la nouvelle agriculture dites de seconde génération qui serait un grand pas en avant vers le développement du pays grâce à la participation des jeunes, c'est pourquoi il a encore affirmé  « je suis déterminé à mener à bien,  avec vous notre projet commun d'une société démocratique juste et prospère ».  C'est dire que la responsabilisation de la jeunesse est une obligeance pour le futur du Cameroun car pour cette génération,  il revient la charge de « Défendre leurs acquis afin de mieux mener le combat pour l'émergence ». Après toutes les statistiques fournies et les emplois promis,  le chef de l'Etat renouvelle une fois de plus sa confiance en la jeunesse « je compte sur vous » a-t-il déclaré.


Partager cet Article



Commentaires

Du même auteur

Mobile fever : la nomophobie véritable maladie des temps modernes

Mobile fever : la nomophobie véritable maladie des temps modernes


« Depuis l’avènement des nouvelles technologies, les mentalités humaines ont changé, certains sont devenu dépendant des machines électroniques, et plusieurs ont perdu des emplois à cause de ces machines. Le phénomène s’est intensifié pendant ce 21e siècle avec l’arrivée des téléphones de 3ème génération qui o…


Lire la suite
Pourquoi Salatiel à t-il été Sollicité par Beyonce pour son nouvel album ??

Pourquoi Salatiel à t-il été Sollicité par Beyonce pour son nouvel album ??


« Dans le cadre du projet de l’album produit par Beyoncé pour le film Disney le ROI LION intitulé The Lion King : The Gift , la Queen de l’industrie musical a décidée de collaborer avec les plus grands producteurs et artistes africains au nombre desquels les stars nigérianes comme Yemi Alade , Tekno, Wizkid e…


Lire la suite
Votre publicité ici


Dernières publications

Votre publicité ici

  • RT @Douala_CKoment: Nathalie Koah sur son nouvel ouvrage intitulé « Renaître » : « Ce livre ne dresse pas le portrait de la femme parfaite.…
  • « Renaître » de Nathalie Koah un « Revenge porn 2 » comme certains veulent penser ? De quoi parle t-il ? Tous les… t.co/GBEq61m9hD
  • RT @ckomentmagazine: Ses prises de positions et ses sorties font toujours l’objet de buzz sur internet. Nathalie Koah revient avec un nouve…
  • RT @Ln_Camilly: t.co/OQgCl1qvPF
  • 🌚🌚 t.co/bTL2jkN8VD
  • RT @Daniel_Eyaa: 🤫🤫 t.co/auvqk3Uvy5
  • RT @Blaack_Chineez: t.co/TLgkHXO71R
  • RT @ckomentmagazine: Black women don’t crack ! Chantal Ayissi, plus de 50ans mais toujours aussi fraîche 😍 Elle vous souhaite un bon week-…
  • RT @ndockbidi: t.co/CVeFE0W6I4
  • RT @ckomentmagazine: 🌚🌚 t.co/EBdhqwHfjS
  • RT @LionnesWeb: La présidente de notre association, Ursule WONJE a récemment accordé un interview à @ckomentmagazine . Si vous voulez en…
  • Connaissez-vous l’association @LionnesWeb ? Ce groupe de femmes dynamiques qui s’investissent pour plusieurs causes… t.co/cbeSHpKB51
  • RT @ckomentmagazine: Dans le cadre du #OctobreRose2019 nous avons échangé avec Ursule Wonje, Présidente de l’association de Leadership fémi…
  • #Sangmelima C’Koment ? Affronts entre autochtones et populations Bamoun, suite au décès d’un chauffeur de moto or… t.co/6f01YGLty7
  • RT @Daniel_Eyaa: Hey cette semaine on célèbre les 5 ans de @ckomentmagazine avec en couverture Andy Jemea. Your Boy’s signing the Edito !…
  • RT @Douala_CKoment: Dans votre #CKOMENT : - Interview : ANDY JEMEA - Buzz : X-Maleya une vérité qui gêne. - Culture : @officialinnossb…
  • RT @ckomentmagazine: Que retenir de l’actu de la semaine dernière ?: - 3 banques de la CEMAC captent illégalement 80% des injections de li…
  • RT @Douala_CKoment: #Douala C’Koment ? « A cause de l’Eneyo » Les populations de Bepanda dans le noir depuis deux semaines, ont manifesté…
  • RT @ckomentmagazine: Africa International Fashion week South Africa. Le mannequin international Marie Noëlle Graobe fait une fois de plus b…
  • Dans votre #CKOMENT : - Interview : ANDY JEMEA - Buzz : X-Maleya une vérité qui gêne. - Culture :… t.co/uH58SYf6fJ

Copyright © 2019 Ckoment.com. All rights reserved.