MUSIQUE : Retours aux fondamentaux avec le nouvel album de Reniss intitulé “NZO”

MUSIQUE : Retours aux fondamentaux avec le nouvel album de Reniss intitulé “NZO”

MUSIQUE : Retours aux fondamentaux avec le nouvel album de Reniss intitulé “NZO”

MUSIQUE : Retours aux fondamentaux avec le nouvel album de Reniss intitulé “NZO”


Octobre 2016 - Mai 2020 

Il y’a de cela quatre ans Reniss nous dévoilait son tout premier album “TENDON” composé de 10 titres et d’où est issu le titre “La Sauce” qui a su la propulser sur les plus grands charts du continent.


Aujourd’hui, après plusieurs singles et quelques EP, elle nous revient plus fraîche que jamais avec des sonorités anciennes des années 60 et  70. Un véritable paradoxe !

Un COMEBACK attendu...

S’il est vrai qu’on n’a pas eu l’opportunité de s’ennuyer pendant l’intervallum entre les deux albums, une chose demeure néanmoins évidente, on en avait marre de rester sur notre faim. Effectivement, on tournait un peu sur du surplace et on consommait du réchauffé de l’album précédent mis à part l’EP « Reniss Chante Les Classiques » sorti en Mars 2017 à l’occasion de journée internationale de la femme qui nous a beaucoup plu par ailleurs bien que c’était des reprises de chansons africaines célèbres.

Abstraction faite de cet EP, disons tout simplement que le reste était largement des pâles copies de son tube « La Sauce », ce qui revêtait une touche omniprésente de déjà-vu.

NZO ?

En français « futur » ou « avenir », “NZO” est un mot issu du dialecte d’origine de la chanteuse le “Ngemba” qui trouve ses racines dans les profondeurs de la région du nord-ouest Cameroun. 

L’album en lui-même 

Sur la forme, l’album est composé d’un total de 12 titres à savoir :

  • Commando
  • Daddy Nzo
  • Mami Nzo
  • Kwassa Kwassa
  • Harambee
  • Njangui 
  • Nyama Nyama
  • Raw Money
  • Miracle
  • On dit quoi 
  • Mbeng et le feu sort

Comme vous pouvez le constater, seuls dix de ces titres relèvent de l’exclusivité car nous avons déjà consommé “On dit quoi ?” et “Mbeng et le feu sort” qui ont connu un succès plutôt moyen à leurs sorties. Maintenant, les titres “Daddy Nzo” et “Mami Nzo” quant à eux ne sont pas de la chanteuse mais plutôt de ses parents ( peut-être lorsqu’on se fie aux mots daddy et Mami ) et sont des extraits de conseils de ces derniers.

Sur le fond, on a droit à un melting-pot de plusieurs sonorités et rythmes à l’instar du Makossa, du Kwassa-kwassa, du Kwaito ou encore du Highlife.

Des situations du quotidien à l’amour en passant la religion et les faits sociaux, Reniss aborde une pléthore de thématiques dans cet opus. Une vraie prouesse, lorsqu’on observe l’univers musical camerounais de ces derniers temps qui ne cesse de manquer d’originalité.

Parlant d’originalité, il est important de souligner que “NZO“ est un album comme on en trouve plus sur le marché discographique. Diversité, découverte, voyage et multiculturalisme sont les mots phares qui le décrivent. Rien de surprenant lorsqu’on sait qui a été à la production de cette œuvre.

En effet, produit et dirigé artistiquement par Jovi lui-même, “NZO” est à l’image de toutes les sonorités qui sortent des studios du label New Bell Music c’est-à-dire riches en couleurs, en originalité, en diversité culturelle et fortement agrémentées du style “Mboko”.

Linguistiquement,  la fusion entre les langues (Français, Anglais, Pidgin et Nguemba) favorise la compréhension des différentes chansons de l’album même s’il est vrai qu’on ne pourrait saisir ce qui est dit dans certaines d’entre elles qui sont chantées en dialecte.

Cependant concernant la voix, on ne pourrait demander la justesse de Céline Dion à une chanteuse typiquement africaine dans son style et son grain vocal car lorsqu’on essaie d’apporter trop de perfection à ce genre musical, on se retrouve avec des chansons vide d’âme et d’origine.

Alors, en fin de compte, nous pouvons retenir de ce nouvel album qu’il y’a encore du bon dans la musique camerounaise actuelle loin de la monotonie accrue qui la caractérise depuis plusieurs mois. La preuve qu’il faut beaucoup chercher, fouiller, expérimenter et surtout découvrir des nouveaux horizons (nouveaux styles musicaux )pour pouvoir se réinventer et faire de la musique de qualité qui ne sombre pas dans la trivialité.

Cette constate quête d’originalité et de nouvelles tendances offre une place de choix au label New Bell Music ainsi qu’à ses artistes dans la sphère musicale camerounaise.

Terminons ce décryptage avec une pensée qui résume avec perfection “NZO”.

« La culture, c'est ce qui reste quand on a tout oublié. » - Édouard Herriot


Partager cet Article



Commentaires

Du même auteur

Interview KINGDA : immersion dans son premier EP intitulé Ikigaï

Interview KINGDA : immersion dans son premier EP intitulé Ikigaï


Avec plusieurs cordes à son arc et une personnalité aux multiples facettes, Kingda ou encore Daking est un artiste et beatmaker camerounais signé sous le label Chambre Noire. À l’occasion de la sortie de son tout premier EP intitulé “IKIGAÏ”, il nous a ouvert les portes de son univers et nous sommes allé à la découve…


Lire la suite
à découverte de Djuhda Hendrix et son nouveau single « combien »

à découverte de Djuhda Hendrix et son nouveau single « combien »


Jeune, talentueux et surtout passionné, Djuhda Hendrix est un newcomers dans l’univers musical camerounais. Son deuxième single intitulé “Combien” est sur le marché depuis quelques jours déjà et nous avons décidé d’aller à sa rencontre pour un insider dans sa vie d’artiste. Ready ? Go !…


Lire la suite
Votre publicité ici


Dernières publications

Votre publicité ici


  • RT @ckomentmagazine: Voici le costume nationale de Miss Universe Cameroun, la sublime Angèle Kossinda. Un mot ? t.co/drnVj8iuBB
  • À la découverte de la marque E.KING. Fondée par Krys Eboule aka Krys_Eb, la marque de vêtements vielle de quatre a… t.co/KPBtNfz0H3
  • Nous poursuivons notre série d’interviews consacrées aux jeunes acteurs de la mode et de la beauté au Cameroun ; Fo… t.co/sCGT85tict
  • Ça dit quoi ? Ça Papote ! Entre Lady Ponce qui semble être une experte de Photoshop selon les internautes, Wata qu… t.co/envRFYevB2
  • RT @ckomentmagazine: La diva Chantal Ayissi en #IvyPark ! t.co/ftp35F8l2Y
  • RT @ckomentmagazine: Les magnifiques dunes du désert de #fayoum en Égypte 🇪🇬 t.co/rH8cEAHjzR
  • RT @ckomentmagazine: Green or red ? The smile of @RENISS_ 😍 t.co/LPs5nUhb5H
  • RT @ckomentmagazine: @CysoulOfficiel et @LydolSlam en couple ? t.co/buvOnMb3SA
  • RT @ckomentmagazine: Welcome to Foumban #Cameroon 🇨🇲 📸BaloFlicks t.co/GhUk6JukFI
  • RT @ckomentmagazine: Peter Okoye (P Square) toujours aussi beau à 39ans. t.co/mekRqgBky0
  • RT @ckomentmagazine: t.co/aAZd8kihN0
  • RT @ckomentmagazine: Pascal Siakam offre une maison à sa mère et à sa famille ! Pour l’anniversaire de sa mère, le basketteur camerounais…
  • RT @ckomentmagazine: Maria Mobil, la « jolie Amina » n’est plus un cœur à prendre 💍 ? t.co/BLCZA4Mghd
  • RT @ckomentmagazine: L’artiste-peintre camerounais Amir Yassine signe son comeback après plus d’un an avec une œuvre consacrée à l’albinism…
  • RT @ckomentmagazine: L’artiste Lady Ponce affole la toile depuis ce matin. Les réactions fusent de partout depuis la publication de cette…
  • “ÇA PAPOTE" | Numéro 02 Cette semaine, retrouvez la talentueuse et populaire @DianaBouli en couverture de votre ma… t.co/DA26TJAamo
  • RT @ckomentmagazine: L’institut Eyliam de Émilia Mvemba a été cambriolé. L’influenceuse annonce des représailles contre l’auteur de ce for…
  • RT @ckomentmagazine: Le couple Eto’o 😍 t.co/EKJkFUdPDf
  • RT @ckomentmagazine: Francis Ngannou reçu triomphalement à l’aéroport international de Douala. C’est son premier voyage au #Cameroun depui…
  • RT @ckomentmagazine: Le rose ne va-t-il pas bien aux hommes ?😍 @_hiroofficial ✨ t.co/e9R9tppJIi

Copyright © 2021 Ckoment.com. All rights reserved.