Les Clippers se relancent dans la série, le Jazz peut aller en vacances

Les Clippers se relancent dans la série, le Jazz peut aller en vacances

Les Clippers se relancent dans la série, le Jazz peut aller en vacances

Les Clippers se relancent dans la série, le Jazz peut aller en vacances


Après le sursaut d’orgueil du Jazz lors du match 4, on s’attendait à une meilleure opposition cette nuit face aux Rockets, on a plutôt eu une équipe des Rockets tout en gestion face à une équipe du Jazz trahi par ses stars. Son de cloche totalement différent du côté des Clippers où ses derniers ont fait totalement déjoué les Warriors et recolle dans la série. Ils ne sont plus mener que 3 victoires à 2 et auront l’occasion dans deux jours sur leur parquet de revenir à égalité. Voici ce qu’il fallait retenir de la nuit dernière en NBA.

Fin de parcours pour le Jazz de l’Utah décevante pendant ces playoffs

De retour au Toyota Center, les Rockets avaient à cœur de corriger le mauvais pas du match 4 perdu face au Jazz de l’Utah. Ils l’emportent sur le score de de 100 à 93. Les deux équipes sont au coude à coude durant les deux premiers quarts temps ou presque, les Rockets accélèrent dans la dernière minute du deuxième quart temps pour remporter le quart temps 26 à 22 et prendre 4 points d’avance à la pause (46 à 42). Le troisième quart temps est tout aussi discuter que les deux premiers. Les Rockets prennent 10 points d’avance mais le Jazz recolle très vite sans jamais pouvoir passer devant. Les Rockets remportent à nouveau ce quart temps 29 à 27 et ont 6 points d’avance (75 à 69) avant d’entamer le dernier quart temps. Le Jazz entame bien son quatrième quart temps et passe un 8 à 0 aux Rockets pour mener pour la première fois au score (77 à 75) la fin du deuxième quart temps. Moment choisi par Chris Paul pour marquer 7 points et permettre aux Rockets de reprendre 5 points d’avance sur leurs adversaires du soir (85 à 80) à 6’’50 de la fin du match. Le Jazz grâce à Rubio rattrape très vite leur retard et reviennent à 1 point (91 à 92), il reste 2’’27 à jouer. Sur un flotteur, Harden redonne trois points d’avance aux siens (94 à 91), Rubio dans la foulée permet au Jazz de recoller (94 à 93). Il reste 42 secondes à jouer est le Rockets sont devant de 3 points (96 à 93), Rudy Gobert perd un ballon dans la peinture en essayant de dunker. Le Jazz fait une faute pour stopper le chrono, Harden rentre les deux lancers pour passer le score à 98 – 93. Donovan Mitchell déclenche un tir longue distance pour essayer de ramener ses coéquipiers dans le match, malheureusement, il ne le rentre pas, les Rockets prennent le rebond et une nouvelle fois le Jazz fait une faute pour stopper le chrono. Il manque 30 seconde à jouer. Chris Paul rentre les deux lancers pour donner un avantage décisif à son équipe (100 à 93) il manque alors 27 secondes à jouer. Le score n’évoluera plus dans cette rencontre. Très décevant et surtout très maladroit (4 sur 22 aux tirs), la seule embélie de Mitchell dans cette série aura été le sursaut du match 4 sinon il est passé à côté de ses playoffs. Il termine avec 12 points. Même son de cloche du côté de Joe Ingles qui lui termine aussi avec 11 points et un piètre 4 sur 12 aux tirs. Royce O’Neale sortie du banc inscrit 18 points et termine meilleur marqueur du Jazz. Ricky Rubio y ajoute 17 points et 11 passes, Jae Crowder 15 points et 10 rebonds. Les cadres (Rudy Gobert, Donovan Mitchell, Joe Ingles) de cette équipe du Jazz ont vraiment failli dans cette série. James Harden n’a pas eu à trop s’employer, il termine avec 26 points en étant très maladroit (10 sur 26 aux tirs), Clint Capela toujours aussi important dans la peinture y ajoute 16 points et 10 rebonds avec un excellent 6 sur 7 aux tirs. Chris Paul (15 points) et Eric Gordon (15 points) sont les autres artisants de cette victoire. Au prochain tour, les Rockets affronteront le vainqueur de la série entre les Golden State Warriors et les Los Angeles Clippers.

Revivez les temps forts de la rencontre

Lou Williams définitivement à l’aise sur le parquet des Warriors de Golden State

Les 45 points de Kevin Durant (meilleur marqueur de la rencontre) n’ont pas pu empêcher les Warriors de s’incliner à domicile face aux Clippers sur le score de 121 à 129. Après les deux défaites consécutives des Clippers sur leur parquet face aux Warriors, ils se devaient de réagir pour continuer à rêver dans ces playoffs. Ils se sont employé à le faire toute la rencontre. Les éléments qui n’ont pas marché le dernier match à l’instar de panier de Danillo Gallinari ou encore de la gestion des ballons de Lou Williams ont cette fois-ci marché à la perfection. Patrick Beverley, l’un des hommes de la rencontre a été étincelant, celui qu’on avait quitté sur une image triste au dernier match à cette fois ci donner du fil à retordre aux attaques et même à la défense des Warriors. Il termine en double-double (17 points et 14 rebonds). Comme lors du dernier match, les Warriors mettent beaucoup d’intensité dans le premier quart mais cette fois-ci les Clippers ne se laissent pas distancer. Les Warriors remportent le premier quart 41 à 37. Mal embarqué, les Clippers relève la tête et reparte à l’assaut dans le second acte. De toute la façon ils ont tout à gagner et rien à perdre car c’est un « win or go home ». Ils recollent très vite en l’entame du deuxième quart temps (43 partout) à 10’’37 de la mi-temps. Ils prennent même 4 points d’avance (56 à 52) à 5’’37 de la mi-temps, et même 9 points (69 à 60) à 1’’00 de la mi-temps. Les Clippers remportent finalement le deuxième quart temps 34 à 22 et repartent aux vestiaires avec une avance de 8 points. Habituellement, le troisième quart temps est celui où les Warriors enfoncent leurs adversaires mais cette fois-ci, l’équation n’a pas pu être vérifié, la faute à Patrick Beverley et Lou Williams qui se sont appliqués à remettre les siens dans le bain à chaque fois où les Warriors voulaient enflammer le match. Mieux encore les Clippers étaient les Warriors de la nuit, ils prennent jusqu’à 15 points d’avance (81 à 66) sur un tir longue distance de Beverley à 8’’59 de la fin du troisième acte. Les Warriors grappillent peu à peu les points et finissent par recoller au score (97 à 94) à 1’’ de la fin avec que Beverley ne rentre un autre panier à trois point pour donner 6 points d’avance aux siens à 50 secondes de la fin du troisième quart temps. Les Clippers remportent ce quart temps 33 à 31 pour compter 10 points d’avance (104 à 94) à l’entame du dernier quart temps. Au tout début du quatrième quart temps, Kevin Durant sur un tir primé longue distance ramène les siens à deux possessions (104 à 98). Mais les Clippers ne se laisse pas influencer et reprennent très vite 10 points d’avance (110 à 100) à 10’’05 de la fin du match. Les Warriors parviennent à recoller par l’intermédiaire de Curry (114 à 111 en faveur des Clippers), il reste 5’’36 à jouer. Puis 116 à 114 à 3’’41 de la fin en faveur des Clippers, et ensuite 116 partout sur un drive de Kevin Durant. L’Oracle Arena fait du bruit pour motiver les Warriors, mais les Clippers restent solide. Lou Williams Obtient deux lancers francs mais ne rentre qu’un seul. 117 à 116 en faveur des Clippers, Klay Thompson s’échoue à 3 points mais Kevin Durant encore lui sur un drive permet au Warriors de passer devant pour la première fois depuis le 50 à 49 dans le deuxième quart temps (118 à 117), il reste 2’’41 à jouer. Mais dans l’action qui suit, Lou Williams sur un tir primé permet à son équipe de reprendre les devant (121 à 118). Il reste 2’’20 à jouer. Sur l’action suivante, Danny Green perd un ballon et Lou Williams rentre un panier difficile mi-distance sur la tête de Kevin Durant pour donner 5 points d’avance aux siens (123 à 118) à 2’’06 de la fin du match. Dans la possession suivante, Patrick Beverley provoque une faute offensive de Klay Thompson et les Clippers récupèrent la balle. Il reste 1’’34 à jouer, sur un step-back, Lou Williams donne 7 points d’avance aux siens (125 à 118). Gallinari rajoutera deux points après deux ratés consécutifs des Warriors pour donner 9 points d’avances (127 à 118) à 34 secondes de la fin du match. Sur la possession suivante, Curry rentrera le dernier panier du match pour porter le score à 121 à 127 en faveur de Clippers. Les Warriors devront s’employer dans le match 6 à Los Angeles pour s’éviter le stress d’un match 7 à la maison et surtout avoir l’ombre d’une élimination planer sur eux. Stephen Curry (24 points) et Klay Thompson (22 points) sont avec Kevin Durant les seuls joueurs des Warriors à avoir dépassé la barre des 10 points. Par rapport au dernier match où la jeune garde des Clippers avait maintenu l’équipe à flot, ce sont les vétérans qui se sont illustrés à l’instar de Lou Williams (33 points et 10 rebonds), Danilo Gallinari (26 points), Montrezl Harrell (24 points), Patrick Beverley et JayMychal Green (15 points). Prochaine rencontre dans la nuit de vendredi à vendredi au Staples Center de Los Angeles.

Revivez les temps forts de la rencontre


Partager cet Article



Votre publicité ici


Dernières publications

Votre publicité ici

  • It’s Friday !! Let’s start the long weekend with @CynthiaEyack ‘s #CKPlaylist 😍 Figuring @StanleyEnow… t.co/Xfi1lT5kUJ
  • RT @ndockbidi: Mon épouse sera la plus comblée. 😍🔥 t.co/9YFixRkoNS
  • RT @Douala_CKoment: #CkPeeps, que tu sois à Douala, Yaoundé ou partout ailleurs au Cameroun, ton billet pour le concert de @THEDAMSO tu peu…
  • RT @PR_Paul_BIYA: Nous devons combattre tout ce qui menace notre unité. Aucun groupe ne doit rejeter les autres. Aucun groupe ne doit se se…
  • Correction faite, il s’agit bien du titre “Ndolo” de @Inna_Officiel et @MrTeddyofficiel Toutes nos excuses pour le… t.co/rvfcY2AERj
  • @Black_Chineez @IamAngelo237 Merci 😊!
  • RT @Black_Chineez: Le @ de Angelo ici @IamAngelo237 😁😁😊 t.co/AW8u9tV8BE
  • RT @IamAngelo237: 🙏🏾 t.co/2YQHV6Yt9g
  • RT @GallyMathy: La société Gally & Mathy met à votre service des agendas avec pages personnalisées, des calendriers, des gadgets publicitai…
  • RT @PR_Paul_BIYA: What matters most, what is essential, is the unity of Cameroon. In Cameroon, there is neither a tribe of rulers nor a tri…
  • Nous débutons la semaine avec la playlist de @Ln_Camilly 😍 Figuring : @CysoulOfficiel @Inna_Officiel… t.co/suGcPBWi5t
  • RT @ndockbidi: Vous ai-je même dit ? Mon premier jour de travail j’étais chaud comme le koki de 13h. t.co/WYyba5bKFR
  • RT @ckomentmagazine: Marie-Noëlle GRAOBE, mannequin international est notre invité cette semaine, découvrez aussi les meilleurs look du MET…
  • RT @CameroonPm237: Education is the only requirement to fight marginalization and injustices. When you drop out of school, you deliberately…
  • RT @Daniel_Eyaa: Guess who signs the Edito ? ☺️👇🏽 #CKOMENT entretien avec M.N GRAOBE mannequin international. Also figuring @CysoulOfficiel…
  • RT @ckomentmagazine: Cette semaine entretien avec l’un des meilleurs mannequins du Cameroun. MARIE NOËLLE GRAOBE. Échange avec elle sur sa…
  • RT @ckomentmagazine: Dans le #CKOMENT de la semaine: - Interview: MARIE NOËLLE GRAOBE - Buzz : @LFC humilie le @FCBarcelona - #Société…
  • @CysoulOfficiel @ndockbidi @LFC @FCBarcelona Merci 🙏🏽 😊
  • RT @CysoulOfficiel: Dans le #CKOMENT de la semaine: - Interview : MARIE NOËLLE GRAOBE - Buzz : @LFC humilie le @FCBarcelona - #Société…
  • Cette semaine entretien avec l’un des meilleurs mannequins du Cameroun. MARIE NOËLLE GRAOBE. Échange avec elle sur… t.co/hlnxtk6FHX

Copyright © 2019 Ckoment.com. All rights reserved.