Interview : Marty Danak, vainqueur du Balantines True Music Challenge 2019

Interview : Marty Danak, vainqueur du Balantines True Music Challenge 2019

Interview : Marty Danak, vainqueur du Balantines True Music Challenge 2019

Interview : Marty Danak, vainqueur du Balantines True Music Challenge 2019


Auteur compositeur, âgé de 28 ans, Marty Danack fait partie de ces jeunes talentueux qui ont décidé de faire de la musique, leur traineau. Rencontre avec le vainqueur du Balantines True Music Challenge 2019, qui partage avec nous sa passion pour la musique et son tout nouveau single « Mamour »

En 2019 vous sortez vainqueur du True Music Challenge organisé par la marque Balantines, qu’a représenté cette étape dans votre carrière ?

Le Balantines True Music Challenge a été pour moi un catalyseur, dans le sens d’avoir permis de mettre ma carrière professionnelle sur les rails véritablement. Voyez-vous après avoir été dans des clubs universitaires, d’avoir été dans des cabarets, lauréat de plusieurs compétitions de musique d’envergure, le True Music Challenge était logiquement pour moi l’étape d’après, en termes d’exigence, de professionnalisme, et d’ambition.


Comment vous retrouvez-vous dans la compétition et quel souvenir gardez-vous de cela ?

J’ai pris connaissance du Balantines True Music Challenge via les réseaux sociaux et la page Instagram de Fally Ipupa qui par ailleurs est ambassadeur de la marque Balantines et donc du True Music Challenge.  Si je dois résumer en quelques mots je dirai ; professionnalisme, le sens aigu du détail, la haute exigence, je crois qu’avoir fait ces plateaux-là, explique aujourd’hui mon obsession le professionnalisme parce que j’ai compris que ce n’est qu’à ce prix qu’on peut aller loin. Donc une compétition riche en enseignement, pleine de promesses, il en est de même de mes collaborations dans les cœurs de Coco Ateba et Sanzy Viany, c’est pareil, beaucoup de professionnalisme, sens du détail, rigueur, voilà ce que je peux dire de ces expériences-là.

Mais votre rencontre avec la musique remonte à bien plus longtemps que ça, parlez-nous de votre rencontre avec la musique et ces moments qui vous ont marqué ?

Et bien ma rencontre avec la musique s’est faite à ma conception vu que je chante depuis que je sais parler. Ma grand-mère et ma maman chantaient déjà, pas de façon professionnelle bien entendu. Mon père jusqu’aujourd’hui continue encore d’écrire des poésies, comme pour dire que l’art habite chez nous depuis toujours mais je suis le tout premier à avoir d’y faire carrière.

Interview : Marty Danak, vainqueur du Balantines True Music Challenge 2019

Les moments les plus marquants pour moi sont : déjà dès le collège, j’étais le genre d’enfants qu’on extirpait de la maison pour aller « entertain » les grands frères du quartier, puis il y avait là, les mamans, les papas, les aînés, les gens de tous âges qui venaient et qui m’entouraient pendant que je chantais là au milieu. Je voyais beaucoup d’émotion, des pleures parfois, c’est peut-être là que j’ai saisi l’impact du don que Dieu m’avait fait. C’est-à-dire que l’impact de ma voix sur les gens, les capacités qu’elle avait de toucher, de conscientiser, donc voilà. Ensuite il y a mon tout premier casting pour intégrer le club musique à l’université en 2012 ; là je suis en deuxième année de FAC, et aujourd’hui encore je peux vous dire quels étaient les membres de l’orchestre, où est-ce que le casting a eu lieu et à quelle heure etc. vous voyez bien que ça a été un moment important pour moi. Mais de façon plus séreuse en 2016, il y a eu le festival caramel, la première fois vous êtes confrontés aux aînés du milieu, Eco Roosevelt, X-Maleya que vous croisez lors d’un concours, qui préside les différents jurys, vous comprenez que ce métier exige du sérieux. Ça a été un moment marquant, et bien évidemment le Ballantine’s True Music Challenge en 2019 avec Fally Ipupa, là c’était le MUST ! Beaucoup de leçons, d’expérience clamée grâce à cette compétition. 

Un mot sur votre single « Mamour », sorti en novembre dernier ?

Mon tout premier single « Mamour » est un hommage rendu aux mamans. C’est un message que je leur dit au travers de cette chanson. C’est une exhortation à une réconciliation éventuelle entre les fils qui ont eu des relations éventuellement conflictuelles avec leurs mamans. Façon de leur dire que ce sont les seules êtres qui prient pour quitter ce monde avant vous, comme dirait Gims, donc c’est réparer les choses avant qu’il ne soit trop tard. C’est un merci, une expression de gratitude, un hommage, pour toutes les peines endurées, pour tous les sacrifices consentis. J’ai voulu faire en début de carrière ma toute première chanson en hommage à ces dames, à la mienne et aux vôtres, bien entendu quand je parle de moi je parle de vous. Je rends grâces à Dieu d’avoir rencontré Lucas le corps dans le sillage de la fabrication de ce bébé qui est « Mamour ». C’est avec lui que nous avons assuré la production de la chanson. Un excellent musicien à qui je fais un big-Up ! Mais derrière il ne faut pas se leurrer, il y a pleins de difficultés, tout n’est pas toujours rose, bien loin de là. On a dû apprendre à être résilient, ce n’est pas du tout facile.

Après la compétition, what next ?

Déjà le Ballantine’s True Music Challenge n’est pas terminé. Il nous reste encore pleins de trucs à faire, beaucoup d’étapes à franchir. Avant la prochaine édition qui est prévue en mai, avant la venue de Fally Ipupa. Mais en guerrier que je suis, je pense déjà à l’après. J’aimerai pouvoir faire deux ou trois autres singles, avant d’entrer en studio pour un album. Dans cette optique-là, vu que je ne suis encore signé nulle part, j’espère tomber sur des producteurs sérieux, qui puissent épouser notre vison afin qu’ensemble nous puissions assurer la promotion de ma voix. C’est un appel que je lance comme ça à tous les producteurs sérieux qui vivent au Cameroun et à l’extérieur, il y a Marty Danack un jeune homme sérieux avec plein de talent et plein d’ambition qui essaie de se ferrer un chemin dans le domaine de la musique. Si jamais vous avez écouté mon travail, n’hésitez pas. La seule exigence que nous avons c’est le sérieux.


Partager cet Article



Commentaires

Du même auteur

La Maison de mode Touky présente le TOUKY-CON, une conversation entre créatifs de l’industrie de l’habillement au Cameroun

La Maison de mode Touky présente le TOUKY-CON, une conversation entre créatifs de l’industrie de l’habillement au Cameroun


Un peu plus de 25 années d’existence dans le domaine de la formation aux entiers du stylisme et du modélisme, dans sa volonté d’apporter plus de professionnalisme à ce métier au, Cameroun, la maison Touky nous invite au Touky-Con ce 23 Avril à la galerie Annie …


Lire la suite
Arsène Gaël et Marie Ange, l’union de toutes les convoitises. Retour sur un mariage princier à Yaoundé !

Arsène Gaël et Marie Ange, l’union de toutes les convoitises. Retour sur un mariage princier à Yaoundé !


Le 02 octobre dernier, Arsène Gaël ONANA, Conseiller Municipal et Conseiller Spécial du Président du COCAN 20-21 et sa compagne Marie Ange PENA ont convolé en justes noces à Yaoundé. C’était au cours de deux cérémonies civile et religieuse en présence d’un parterre d’invi…


Lire la suite
Votre publicité ici


Dernières publications

Votre publicité ici


  • Joyeux anniversaire à Roger Milla, 70 ans aujourd’hui ! 🏆🏆 CAN 🏆🏆 Ballon d’Or africain 🏅Buteur le plus âgé en Coup… t.co/9xLXlCfz2H
  • #DjCyrusBlack à la rue ! La maison du célèbre Dj camerounais a été détruite il y a quelques heures à Douala alors… t.co/ezWHl9UaIO
  • #StopMalaria Yannick Noah s’engage avec @ImpSanteAfrique dans la lutte contre le #Paludisme L’annonce a été fait… t.co/SdbazEhlyg
  • RT @TENOR_officiel: Campagne de sensibilisation sur le port du préservatif avec Prudence Plus au Campus de l’université de YAOUNDÉ 1. #Pru…
  • Selon @acms_official , Prudence plus prestige saveur chocolat est un préservatif destiné aux jeunes, il est fin, pe… t.co/BHFoIUrj4G
  • La présentation officielle de Prudence Plus prestige chocolat s’est déroulée autour d’un concert de musique avec su… t.co/5TwgmBp75l
  • L'Association Camerounaise pour le Marketing Social (ACMS), Parte- naire du @MinsanteCMR a dévoilé officiellement c… t.co/KJNJV7hgan
  • Deuxième panel du #ToukyCon sur le thème : L'IMPORTANCE DES RELATIONS PUBLICS POUR UNE MARQUE. Comme panelistes no… t.co/yRqSoU2MTt
  • #LiveTweets - #ToukyCon Premier panel sur le thème : HOW TO BUILD A FASHION BRAND & CHOSE YOUR BUSINESS MODEL avec… t.co/JKNar5p9fC
  • #MODE La Maison de mode @toukyinstitut présente le TOUKY-CON, une conversation entre créatifs de l’industrie de l… t.co/NTOnh9Qc97
  • Le Cameroun à Paris ! Exposition “Sur la route des Chefferies du Cameroun” en ce moment au musée du @quaibranly à… t.co/qHeahE7D9u
  • La marque #Ballantines se met au vert ! ♻️ le Scotch whisky Ballantine's introduit son nouveau bouchon ROPP (Roll… t.co/2hK9SiA7Zt
  • L’artiste @yseultofficiel pour le magazine @Mag_Antidote 📸 #MrFerryVandernat t.co/CYphW4MSGX
  • #EVENT Concert du chanteur classique #JacquesGregBelobo à @IFCameroun ce soir. Il est accompagné du pianiste Si… t.co/298yeEiKmi
  • Où sont les camerounais ? On perd quand on veut et on gagne quand on veut !!!!! En route pour le Qatar 🇶🇦… t.co/3PrU1OCJXV
  • RT @ckomentmagazine: La #mode au #Cameroun peine à nourrir son Homme. Pourquoi ce qui est beau a encore du mal à se vendre chez nous ? @t…
  • La #mode au #Cameroun peine à nourrir son Homme. Pourquoi ce qui est beau a encore du mal à se vendre chez nous ?… t.co/hYMPxkNeKs
  • RT @toukyinstitut: #Toukycon
  • RT @junior_mbock: #Toukycon
  • RT @junior_mbock: #Toukycon

Copyright © 2022 Ckoment.com. All rights reserved.