Christian Sabba Wilson, un écrivain, mais aussi un intellectuel engagé et inclassable …

Christian Sabba Wilson, un écrivain, mais aussi un intellectuel engagé et inclassable …

Christian Sabba Wilson, un écrivain, mais aussi un intellectuel engagé et inclassable …

Christian Sabba Wilson, un écrivain, mais aussi un intellectuel engagé et inclassable …


Christian Sabba Wilson est une très belle plume ; cela a été dit et redit. Cependant, il est d’abord un homme engagé, à la vie comme dans son œuvre : « Les Années Virginales » ou « Une belle saison de fleurs » chez le même éditeur (Erato Editions 2015 et 2019). On le dit sans équivalent dans notre paysage littéraire et artistique, nous lui avions trouvé des traits d’une étrange parenté intellectuelle avec Victor Hugo. Pour certains, c’est sans aucun doute l’écrivain qui vous laisse une trace indélébile. On dit de ce fils de bonne famille, que c’est le Victor Hugo de notre siècle. Pourtant, on ne lui connait que deux romans publiés à ce jour. Pourtant, quelle forte résonnance dans la sphère intellectuelle et militante !

  • Un écrivain un peu visionnaire et engagé

Victor Hugo était inclassable, à la fois romancier, poète, dramaturge, homme politique engagé à droite, prosateur, il était aussi, un esthète, un dessinateur romantique. Cependant si Hugo était un homme de droite, Christian Sabba Wilson ne veut pas porter le poids des étiquettes qui pour lui relève de la fanfaronnade. Ce qui compte c’est le bonheur des gens, la liberté de vivre sa vie et de réaliser ses rêves. Cette attitude le rend très proche des blessés de la vie, des sans grades, ceux qui n’ont pas eu la chance de naître du bon côté.  Ce n’est pas le moindre des paradoxes de cet écrivain, non conformiste, que l’on croise dans les beaux quartiers de Paris.


  • Engagé, inclassable et tolérant

On a dit de lui qu’il était le professeur des beaux quartiers de Paris, où il entraine grâce à des méthodes classiques des enfants de la bonne société et des riches hommes d’affaires, à passer des concours d’excellence…Et des classes préparatoires au concours des grandes écoles de la république. C’est peut-être aussi le plus grand pourfendeur des mœurs et des excès du capitalisme. « L’économie doit être libre de réinventer le monde et de se déployer ; il faut lui donner des ailes…Mais elle ne peut s’exonérer de ses obligations sociétales, sinon, à termes, on va vers le chaos et la guerre. L’extrême financiarisation d’une économie sans autre vision que de produire de la plus-value, voilà le risque à long terme. » Affirme-t-il souvent. C’est ce qui explique qu’il ait crée avec quelques amis, la Société des entrepreneurs humanistes, pour dire son engagement pour l’entreprise, comme créatrice de richesse, mais aussi et en même temps, pour réaffirmer le rôle historique que les conglomérats industriels ont toujours eu et doivent avoir pour créer et préserver les grands équilibres de la société : la justice sociale, l’engagement pour un impôt juste, la liberté d’entreprendre. C’est qui l’emmènera à soutenir le patron de Renault Nissan, Carlos Ghosn, en prise avec les difficiles autorités judicaires japonaises.

  • Un écrivain, mais aussi un homme de l’Art, inclassable aux talents multiples

Qu’il soit de passage au Festival de Cannes ou en promotion avec des artistes, aux côtes d’Elton John ou en dédicaces chez Madame Tussauds à Londres en compagnie d’une Top Model, Christian Sabba Wilson est toujours en quête de la sublimation de l’art. Il connait le sulfure, l’efficacité, le sublime potentiel d’indignation que les artistes peuvent colporter. Pour lui des Andy Warhol, Picasso, les Yves St Laurent, Les Elton John, les Rihanna, les Madonna, les Beyonce et les Michael Jackson sont aussi grands que tous les grands leaders politiques du monde ; avec cette autre qualité qu’ils ne font et ne défont pas le monde à coups de canons et de lance-flammes ; qu’ils essaient plutôt de réparer ce monde blessé par la violence, l’irresponsabilité et la cupidité de certains hommes politiques.

Christian Sabba Wilson est actuellement en tournée promotionnelle pour son livre « Une belle saison de fleurs » aux Antilles, en Belgique, en Suisse, au Canada et bientôt en Afrique Francophone.

Natalia Morel.  Hôtel Costes, Paris.


Partager cet Article



Commentaires

Du même auteur

L'entrepreneuriat féminin : véritable fer de lance d'une économie moderne

L'entrepreneuriat féminin : véritable fer de lance d'une économie moderne


Depuis quelques décennies, la gente féminine semble s’être réveillée d’un profond sommeil économique qui avait duré des millénaires. En effet, avant cette époque, les hommes possédaient le monopole des affaires ou l’investissement. Aujourd’hui plus que jamais, nous constatons que de plus en pl…


Lire la suite
Orange Pulse : Le Pulse Meet-Up Tour est lancé !

Orange Pulse : Le Pulse Meet-Up Tour est lancé !


Orange Cameroun en pensant Orange Pulse définissait une ambition d’opportunités pour les jeunes. L’idée, mettre en place un programme, une plateforme dédiée dans le but d’améliorer le quotidien des jeunes en leur offrant des solutions pratiques dans divers domaines et des possibilités de développement personnel et professionne…


Lire la suite
Votre publicité ici

Tags

Dernières publications

Votre publicité ici


  • @IFCameroun célèbre Manu DIBANGO ! Le groupe Macase rendra hommage à l’icône en reprenant ses titres phares ce jou… t.co/7CcNSE5cGg
  • RT @Douala_CKoment: EVENT L’association AFRILEAD organise ce samedi 19 Juin 2021 à Yaoundé, un atelier sur le leadership sous le thème “Am…
  • EVENT L’association AFRILEAD organise ce samedi 19 Juin 2021 à Yaoundé, un atelier sur le leadership sous le thème… t.co/PWU9tDrkkX
  • RT @ckomentmagazine: L’artiste @LydolOfficiel prestera ce samedi 19 Juin au #Mali 🇲🇱 du côté de Segou pour un spectacle intitulé “NOS MOTS…
  • RT @ckomentmagazine: EVENT L’association AFRILEAD organise ce samedi 19 Juin 2021 à Yaoundé, un atelier sur le leadership sous le thème “A…
  • BUSINESS @OrangeCare_CMR lance « Le Pulse Meet-Up Tour » ! L’université de Yaoundé 2 SOA a accueillie la première… t.co/6DIdNsP4oP
  • [MODE] Nathalie KOUAM est une jeune camerounaise à la tête de marque #JABARI, une gamme de montres afro chic qui t… t.co/FdBm637sw6
  • Dans un communiqué récemment publié par l’administration de la Société des plantations du haut Penja, la structure… t.co/2WZ2wBnXkL
  • Culture | Musique Coco Argentée signe son grand retour sur le marché discographique avec son quatrième album inti… t.co/Km1DeKT92r
  • [Business/ Portrait] Vanessa Tabeth est devenue en seulement quelques mois une des pâtissières les plus en vue de… t.co/3LJauZqzWx
  • RT @ckomentmagazine: #NEW Coco Argentée nous donne un avant-goût des sonorités de son tout nouvel album intitulé “ASCENSION”. Sorti il y’…
  • The latest issue of C’KOMENT MAGAZINE is out ! Intrusion cette semaine dans l’univers de 4 jeunes rappeurs :… t.co/5M3uBnZ1VX
  • RT @ckomentmagazine: Miss Univers Cameroon, Angèle Kossinda a offert ce magnifique foulard en Toghu et Ndop à Amandine Petit, Miss France 2…
  • RT @ckomentmagazine: Cérémonie de dévoilement des meilleures œuvres des concours artistiques nationaux de l’hymne et de la mascotte officie…
  • RT @ckomentmagazine: Miss Univers 2021, Andrea Meza ! t.co/Sp20ZtWBFX
  • RT @ckomentmagazine: La #MissUniverse 2020 est Andrea Meza du Mexique 🇲🇽 t.co/0FkRy0qbOx
  • RT @ckomentmagazine: Trois hymnes étaient en compétition hier au Palais des Sports de Yaoundé. Troisième et dernière proposition du collec…
  • RT @ckomentmagazine: Voici le costume nationale de Miss Universe Cameroun, la sublime Angèle Kossinda. Un mot ? t.co/drnVj8iuBB
  • À la découverte de la marque E.KING. Fondée par Krys Eboule aka Krys_Eb, la marque de vêtements vielle de quatre a… t.co/KPBtNfz0H3
  • Nous poursuivons notre série d’interviews consacrées aux jeunes acteurs de la mode et de la beauté au Cameroun ; Fo… t.co/sCGT85tict

Copyright © 2021 Ckoment.com. All rights reserved.