MUSIQUE : RAMBO la « nouvelle chanson » des lions indomptables

MUSIQUE : RAMBO la « nouvelle chanson » des lions indomptables

MUSIQUE : RAMBO la « nouvelle chanson » des lions indomptables

MUSIQUE : RAMBO la « nouvelle chanson » des lions indomptables


Il faut parfois un évènement pour propulser un artiste ou une chanson au sommet ou tout au moins la faire connaitre du grand public. C’est le destin que connaissent aujourd’hui Aveiro Djess et son single Rambo. Sorti pourtant il y’a plusieurs mois ou encore joué par certains des plus grands DJ de la place tel que La Bastille, la chanson restait très peu connu du grand public camerounais et bénéficie plus que jamais aujourd’hui de la plus grande des visibilités grâce aux lions indomptables qui en ont fait leur hymne pour la CAN 2019.

C’est devenu presqu’une tradition, presqu’un rendez-vous auquel les supporters de la sélection nationale camerounaise de football commencent à s’y habituer. A chacune des compétitions internationales auxquelles ils participent, les lions indomptables ou plus exactement la génération qui la constitue depuis deux ans prend plaisir à se muer en ambassadeur de la musique urbaine camerounaise en s’y appropriant une chanson et en faire quasiment un hymne. Une chanson qu’ils utilisent pour célébrer leurs buts à l’image de Stéphane Bahoken face à la Guinée-Bissau,  qui les accompagne lors des entrainements et même à leur arrivée au stade. Après « Dans la sauce » de Reniss au Gabon en 2017, cette année pour l’édition égyptienne c’est le titre « Rambo » d’Aveiro Djess qu’ils contribuent à populariser. Rambo est l’œuvre d’Aveiro Djess jeune artiste camerounais  encore appelé « Le Bangando  d’Afrique » qui se révèle il y’a un an à peine avec le titre « Meli Melo » dans lequel il chante son amour pour la musique et raconte son parcours difficile qu’il aurait débuté comme DJ, le tout  dans un mélange de Ndombolo,de rythmes camerounais et de zouglou.On peut sans risque de se tromper, affirmer que Rambo se situe dans la continuité et dans la même logique que le précédent single. L’artiste y raconte le quotidien de son quartier « Etame Bafia » quartier populaire de la ville de Yaoundé où comme il le dit si bien lui-même : « Les grands mangent les petits, les petits mangent les grands ».Tout simplement une volonté, pour lui de mettre en avant le coté combattif des habitants des habitants de son quartier, qui possèdent cette aptitude à ne jamais baisser les bras et à toujours se battre peu importe les difficultés qu’ils rencontrent ou qui ils ont en face d’eux. Le clip sorti il y’a bientôt cinq mois illustre bien cela, qu’il s’agisse de la femme trompée par son mari ou du petit vendeur qui se fait requêter par plus grand que lui, personne ne se laisse faire ou marcher dessus et n’hésite pas à se défendre avec ses moyens. En sommes, un message qui invite chacun de nous à se battre pour atteindre ses objectifs, chacun de nous à faire de la vie un vrai combat, mieux chacun de nous à être un combattant, un Rambo. Les lions eux l’ont bien compris et compte bien s’en servir durant la compétition comme vecteur de motivation.



Partager cet Article



Commentaires

Du même auteur

Burna Boy : de L.I.F.E à African Giant

Burna Boy : de L.I.F.E à African Giant


La seule évocation de son nom crée une excitation chez ses fans et les amoureux de la bonne musique. Burna Boy ne laisse personne indifférent. Si sa personnalité et son talent séduisent et font plus que jamais de lui un "Géant" de la musique nigériane et africaine, son parcours pour beaucoup reste encore peu connu. A un peu plus d'un mois de son a…


Lire la suite
Interview de Ursule Wonje, Présidente de l'Association de Leadership Féminin

Interview de Ursule Wonje, Présidente de l'Association de Leadership Féminin


Le mois d’octobre est depuis quelques années le mois consacré à la sensibilisation et à la promotion des moyens de prévention et de lutte contre le cancer du sein à travers la campagne « Octobre rose ».Les associations et organisations non gouvernementales redoublent d’efforts et font preuve d’imagina…


Lire la suite
Votre publicité ici


Dernières publications

Votre publicité ici

  • ☺️☺️☺️ t.co/hZM24nAX8d
  • RT @comtessekatee: You guys rock huh!!! Love love what the magazine looks like today Keep up the GREAT work t.co/wx0sHRhPbb
  • RT @Jus_DeHate: t.co/8g257oTHCk
  • RT @Daniel_Eyaa: #TrueMusicChallenge la meilleure opportunité pour toi de faire décoller ta carrière musicale Mentionnez un peu sous ce t…
  • RT @ndockbidi: t.co/zRsVEHQURk
  • RT @king_bizon: Be prepared. t.co/ISsobXlWQM
  • RT @Stephaneongali: @ndockbidi @ckomentmagazine t.co/ddTVN6ZeMq
  • RT @Douala_CKoment: Hey C’K Peeps ! Petit tour dans les backstages de ce numéro spécial Inside le métier de mannequin au Cameroun. Toutes…
  • RT @ckomentmagazine: Are you ready ? ☺️ t.co/AXVNYokejM
  • RT @nfonjimaze: I just love this😍😍😍😍😍 t.co/yPV50lySJD
  • RT @tga0587: 😊😊 t.co/wKWjAAEBXr
  • RT @FoudaOriane: Oulala 😍 t.co/wtlaJf9jCR
  • RT @iPMNB: Tu parcours le magazine @ckomentmagazine du mois de novembre, et +80% des images d'illustration, et le stylisme des tenues, ce s…
  • @ClaclaAtanga2 De rien c’est un plaisir pour nous 😊
  • RT @ckomentmagazine: Hey C’K Peeps ! Petit tour dans les backstages de ce numéro spécial Inside le métier de mannequin au Cameroun. Toute…
  • Hey C’K Peeps ! Petit tour dans les backstages de ce numéro spécial Inside le métier de mannequin au Cameroun. To… t.co/jWP3GYFgB1
  • RT @ZACHYTEDDY: @ckomentmagazine @Yaounde_CKoment @Douala_CKoment @FoudaOriane @desireebabas237 @ChristDenisa 🌿🐚🕊❤️🥺 @Daniel_Eyaa DANIEL,…
  • RT @ClaclaAtanga2: Très belle initiative😍 Au Cameroun il y a tellement de préjugés sur les métiers de la mode merci de nous éclairer🥺🙏🏾 htt…
  • RT @marcombilla: November ed. [ MODEL INSIDER ] On vous emmène au cœur du métier de mannequin au #Cameroun, les réalités, les difficulté…
  • RT @Stella_Onana: Bref, Bravo encore une fois @ckomentmagazine ! Le dernier numéro est un petit bijou. t.co/oo0mZ6iCN2

Copyright © 2019 Ckoment.com. All rights reserved.